Le contrôle continu repose sur des épreuves communes organisées au cours des années de première et de terminale.

Ces épreuves communes portent sur les disciplines étudiées par l'élève.

À titre indicatif, ces épreuves communes peuvent avoir lieu en janvier et avril de l'année de première, puis en décembre de l'année de terminale. L'organisation relève des établissements.

Pour garantir l'égalité entre les candidats et les établissements scolaires, une « banque nationale numérique de sujets » est mise en place, les copies anonymisées sont corrigées par d'autres professeurs que ceux de l'élève. Une harmonisation est assurée.

Les bulletins scolaires sont pris en compte pour une part limitée (10 %) de la note finale afin de valoriser la régularité du travail de l'élève.

— Source : Ministère de l'Éducation nationale