Les épreuves finales compteront pour 60 % de la note globale du baccalauréat. Comme aujourd'hui, chaque lycéen présentera une épreuve anticipée écrite et orale de français en fin de première. En classe de terminale, il présentera quatre épreuves finales :

  • deux épreuves écrites porteront sur les enseignements de spécialité choisies par le candidat ;
  • une épreuve écrite de philosophie : ce choix correspond à une tradition française attachée à la nécessité de conforter l'esprit critique et d'analyse dans la formation des jeunes générations ;
  • un oral préparé tout au long du cycle terminal : savoir s'exprimer dans un français correct est essentiel pour les études, pour la vie personnelle et professionnelle. Parce que l'aisance à l'oral peut constituer un marqueur social, il convient justement d'offrir à tous les élèves l'acquisition de cette compétence. L'épreuve orale reposera pour une part sur un contrôle continu et pour une autre part sur des épreuves terminales. Le jury sera composé de trois personnes. D'une durée de 20 minutes, cet oral se déroulera en deux parties :
    • la présentation du projet, adossé à une ou deux disciplines de spécialité choisies par l'élève ;
    • un échange à partir de ce projet permettant d'évaluer la capacité de l'élève à analyser en mobilisant les connaissances acquises au cours de sa scolarité, notamment scientifiques et historiques.

Les épreuves de spécialité seront passées au retour des vacances de printemps.

Les épreuves de français en première et de philosophie en terminale auront lieu à la fin du mois de juin afin que toute l'année scolaire soit mise à profit. Il en ira de même pour l'oral de fin de terminale.

— Source : Ministère de l'Éducation nationale