La langue régionale pouvant donner lieu à une épreuve obligatoire est la suivante (au lycée Montesquieu) : occitan-langue d'oc. L'épreuve de langue régionale n'est autorisée que dans les académies où il est possible d'adjoindre au jury un examinateur compétent.

Le choix des langues vivantes étrangères pour les épreuves de langue vivante A, B ou C et le choix des langues régionales pour l'épreuve de langue vivante B ou C sont opérés par le candidat au moment de l'inscription à l'examen, sous condition qu'il ait suivi l'enseignement correspondant dans un établissement scolaire relevant de l'Éducation nationale ou dans le cadre du Centre national de l'enseignement à distance (CNED).

Les candidats ont à choisir, au titre des épreuves de langues vivantes étrangères dont l'enseignement est assuré dans l'établissement d'inscription, entre les langues suivantes (au lycée Montesquieu) : allemand, anglais, espagnol, grec moderne et italien. Ces langues peuvent être choisies par le candidat au titre des évaluations des enseignements optionnels du baccalauréat général, à condition qu'il ait suivi l'enseignement correspondant dans un établissement scolaire relevant de l'Éducation nationale ou dans le cadre du Centre national de l'enseignement à distance (CNED). Ces épreuves sont subies sous la forme d'un contrôle continu. Les candidats peuvent, le cas échéant, choisir au titre des évaluations des enseignements de optionnels une langue vivante étrangère autre que celles qui peuvent faire l'objet d'une épreuve obligatoire sous réserve que le ministère de l'Éducation nationale soit en mesure d'organiser ces épreuves.

La langue vivante proposée au titre de l'épreuve de spécialité langues, littératures et cultures étrangères au lycée Montesquieu est l'anglais.

Une même langue vivante (étrangère ou régionale) ne peut être évaluée plusieurs fois au titre des évaluations des enseignements obligatoires ou optionnels, à l'exception de la langue vivante de spécialité langues, littératures et cultures étrangères, et des cas prévus par l'arrêté du 9 mai 2003 relatif aux conditions d'attribution de l'indication « section européenne » ou « section de langue orientale » sur les diplômes du baccalauréat général et du baccalauréat technologique.