Présentation

Le choix de l'italien, langue sœur du français, s'intègre parfaitement dans un lycée où les enseignements humanistes et artistiques sont la clé de voûte de cet établissement. L'italien est une langue de culture, de commerce, d'échanges et de sciences. En effet, sans que l'on s'en rende compte, des mots italiens ou des inventions italiennes font partie de notre quotidien. Sans oublier, bien entendu, la cuisine italienne qui est l'un des fleurons de la gastronomie mondiale. L'italien est aujourd'hui une des quatre langues officielles du Parlement européen. Sa connaissance est souvent un critère de sélection professionnelle et un atout qui permet de faire la différence. Elle permet d'enrichir sa culture générale. Enfin, l'apprentissage de l'italien aide à redécouvrir l'histoire, car l'Italie a offert au cours des âges des personnalités qui ont contribué au dynamisme de l'Europe et de la France dont certains issus d'une immigration plus ou moins récente : Coluche (Colucci), Belmondo, Platini ou encore Mazarin (Mazzarini) et Leonard de Vinci qui séjourna durant les dernières années de sa vie en France. Selon l'UNESCO, l'Italie possède 60 % du patrimoine culturel de l'Europe et représente 40 % du patrimoine culture mondial. C'est aussi découvrir d'autres grands noms d'hier et d'aujourd'hui (Marco Polo, Michelangelo, Dante, Rossellini, Pasolini, Sofia Loren, Mastroianni, Ferrari, Armani, Dolce&Gabbana, Barilla, Ferrero, Erri de Luca, Emanuele Crialese, Nanni Moretti, Monica Bellucci…).

Pour l'ensemble des élèves, des projets culturels sont prévus tous les ans : sorties au théâtre, séjours linguistiques en Italie (Toscane, Venise, Rome, etc.). Ces actions participent à l'intérêt et à la motivation des élèves en les mettant en contact avec la langue et la culture italienne. De nombreuses activités langagières s'appuient sur ces projets.

Modalités

Au lycée Montesquieu, de la seconde à la terminale, l'italien est proposé en enseignement commun (langue vivante B) et en enseignement optionnel (langue vivante C).

En classe, l'enseignant privilégie la mise en place de projets autour de scénarios pédagogiques qui articulent les entraînements, les contextualisent et aboutissent progressivement à des productions écrites ou orales (résumé, compte rendu, exposé, débat, simulations et jeux de rôles…). Il s'attache à mettre l'élève en action et l'encourage à prendre des initiatives à travers les activités proposées.

Perspectives

La langue italienne ouvre aux jeunes français des perspectives professionnelles importantes. En effet, ils ont la possibilité de poursuivre leurs études à l'université de langue et civilisation italienne de Bordeaux III débouchant dans l'enseignement de la langue ou encore dans la traduction et dans le tourisme. Très attractive pour grand nombre d'élèves est la formation que l'université de sciences politiques de Bordeaux propose à ses étudiants. Il s'agit d'une formation intégrée Bordeaux-Turin en cinq ans débouchant sur la délivrance du diplôme de Sciences Po Bordeaux et du diplôme de la faculté de sciences politiques de l'université de Turin.

N'oublions pas également que l'Italie, étant le deuxième partenaire économique de la France, de nombreux groupes industriels collaborent, fusionnent et créent des filiales où la connaissance de l'italien constitue un atout sérieux pour la recherche d'un emploi qualifié. D'anciens élèves du lycée Montesquieu travaillent aujourd'hui avec des entreprises italiennes. Quelques exemples : Italia design by Piero Massaro où des élèves s'occupent de traduction commerciale ; service culturel de la mairie de Gênes ; etc.