Présentation

Le lycée Montesquieu est le seul lycée de Bordeaux à offrir la possibilité d'apprendre l'occitan, langue de cette ville jusqu'au XXe siècle et qui est toujours en usage en Gironde et dans les 32 départements du sud de la France. Parfois désigné par le terme (tantôt péjoratif, tantôt affectif) de “patois”, l'occitan est aussi connu sous le nom de gascon qui correspond à la variante dialectale parlée dans la majeure partie de l'Aquitaine. C'était donc la langue d'Aliénor, de Montaigne et de Montesquieu. Mauriac la comprenait à défaut de la parler. Par ailleurs, la richesse de la littérature occitane (un prix Nobel en 1904) est connue depuis le XIe siècle et des écrivains contemporains sont traduits dans plusieurs langues.

Modalités

Au lycée Montesquieu, de la seconde à la terminale, l'occitan est proposé uniquement en enseignement optionnel (langue vivante C).

En classe, l'enseignant privilégie la mise en place de projets autour de scénarios pédagogiques qui articulent les entraînements, les contextualisent et aboutissent progressivement à des productions écrites ou orales (résumé, compte rendu, exposé, débat, simulations et jeux de rôles…). Il s'attache à mettre l'élève en action et l'encourage à prendre des initiatives à travers les activités proposées.

Perspectives

La maîtrise de l'occitan, comme celle d'autres langues romanes, entraîne un accroissement de la faculté de parler avec un langage varié en français. Le français, notamment, a emprunté de nombreux mots d'origine occitane. Cependant, certains dictionnaires français sont mal renseignés au sujet de l'occitan. Ils peuvent se tromper d'origine ou de date d'apparition des termes. En fait, il ne faut pas oublier que l'occitan a servi de zone linguistique de transmission de termes venus du sud de l'Europe ou du Maghreb. Le français est la seule langue officielle en France mais l'article 75-1 de la Constitution reconnait que « les langues régionales appartiennent au patrimoine de la France ». Le dictionnaire d'occitan usuel comporte environ 50 000 à 60 000 mots, comme pour le français, mais on a aussi pu avancer des chiffres aussi élevés que 450 000 mots, ce qui est donné comme comparable à l'anglais.

L'IEO (Institut d'estudis occitans) œuvre depuis 1945 pour la défense et la promotion de la langue occitane. Son action est responsable en grande partie de la sauvegarde et du développement de l'occitan. Il intervient dans :

  • la recherche ;
  • les études, colloques et publications ;
  • la promotion de l'enseignement de l'occitan ;
  • la formation (stages, rencontres d'été, etc.) ;
  • les centres de vacances jeunesse ;
  • les arts plastiques (expositions) ;
  • la musique ;
  • l'édition (l'IEO est le plus gros éditeur de langue d'oc avec ses collections).

Ces dernières années deux grandes manifestations unitaires pour la langue occitane ont rassemblé 12 000 personnes environ à Carcassonne en octobre 2005 et 2 000 personnes environ à Béziers en mars 2007. Des gens de toutes tendances politiques et de tous dialectes occitans ont ensemble réclamé à ces deux occasions une plus grande reconnaissance des pouvoirs publics pour la langue occitane, une présence amplifiée de la langue dans les médias publics et un accès facilité à l'apprentissage de la langue à l’école publique.