Depuis fin septembre 2020, le Club journal se réunit un mardi sur deux de 12 h à 13 h au CDI avec l'envie de créer un journal du lycée en vidéo. Il se nomme maintenant Montes'Vidéo. Il est présenté par Zoé Le Treut.

Montes'  Vidéo n° 1 © janvier 2021, Lycée Montesquieu - Bordeaux

Le club développement durable 2015-2016 est constitué d'une dizaine de membres dont “Les BDRO” composés de Maxime Bernard, Maxime Beguin, Quentin Guyet, Valentin Poux et Lou.

Le projet a débuté par l'installation d'une boîte à lire au sein du lycée Montesquieu, début 2016. Cette boîte à lire permet d'emprunter, lire et partager des livres entre tous les usagers de la communauté éducative. Nous avons souhaité réserver une étagère intitulée « Vert un monde ouvert© » consacrée au devenir de notre planète. À cet effet, nous avons sélectionné des ouvrages relatifs à la compréhension des enjeux environnementaux.

 

Par ailleurs, nous proposons un regard décalé sur l’égarement de nos « colocaterres© » à travers une série de clips burlesques dont le premier se nomme Burn Out.

Burn Out

Burn Out © janvier 2016, Les BDRO, Lycée Montesquieu - Bordeaux

Depuis la rentrée 2004, l'Éducation à l’environnement et au développement durable (EEDD) s'est généralisée dans l'académie de Bordeaux et, selon les instructions officielles, chaque lycéen doit recevoir un enseignement dans ce sens à raison de 10 heures durant sa scolarité. Le lycée Montesquieu, lui, s'est engagé dans cette voie depuis septembre 2003.

En effet, depuis 2003, le groupe « Éco-délégués » mène des actions de pédagogie et de sensibilisation auprès des élèves sur le thème du développement durable en général, en parallèle avec d'autres au sein du lycée. Outre l'organisation de conférences, de projections et d'activités à thème, ont également été mises en place la récupération de piles usagées et celle du papier imprimé sur un seul côté, papier réutilisé par les élèves au CDI. Des affichettes invitant à économiser l'énergie ont été apposées à côté des interrupteurs dans toutes les salles : « L'énergie la moins polluante est celle que nous économisons, éteignons les lumières et fermons les portes. »

Depuis 2008, le lycée mène une réflexion sur la possibilité de contribuer au développement durable au sein de l'établissement, notamment par la mise en œuvre d’une “Semaine du développement durable”.

En février 2009, le lycée Montesquieu a été retenu dans l'Agenda 21 du conseil régional d'Aquitaine, ce qui lui permettra d'avoir un soutien, y compris financier, pour mener toute action dans ce cadre. Mis en place en 2005 par la région Aquitaine, ces Agenda est un outil aux finalités institutionnelles (autrement dit, un engagement « politique ») et territoriales (il s'agit de définir des objectifs, de recenser les démarches sur le territoire). Il a pour but de placer l'enjeu du développement durable au cœur de toutes les actions de la région.

Les actions du lycée Montesquieu dans le développement durable concernent l'éducation, la pédagogie et le fonctionnement interne de l'établissement :

Tri sélectif des déchets

À compter du 1er avril 2009, le tri sélectif concerne :

  • l'alimentaire : 155 m3 / an - Mode de traitement par compostage (plus écologique que l'enfouissement).
  • le carton : 88 m3 / an - Séparé des emballages plastiques, le carton est déposé dans la benne réservée à ce matériau. Ces deux matières seront ensuite recyclées.
  • le papier : 33 m3 / an - Uniquement les feuilles de papier non pliées - Recyclé.
  • le fer : 34 m3 / an - Uniquement les déchets ferreux (pas de cuivre, aluminium, plomb, ou tout autre produit dérivé) - Recyclé.
  • les déchets banals ultimes : 60 m3 / an - Stockage au centre de Lapouyade.

Grâce à cette action, le lycée recycle 80 % de ses déchets.

Alimentation et équilibre nutritionnel

Depuis le 1er janvier 2009 : fruits et légumes frais de saison.

Depuis le 1er février 2009 : essais sur quelques produits frais bio. À compter du 1er avril 2009, il sera systématiquement offert un produit bio, dans un souci de maîtrise des coûts.

Projets : réduire le gaspillage et proposer des produits diététiques afin d'optimiser l'équilibre nutritionnel des repas. L'objectif à terme est que les élèves, de leur propre initiative, arrivent à équilibrer leurs repas, tout en consommant des produits naturels et diététiques, ce qui devrait limiter le gaspillage.

Fournitures de bureau

Le développement durable a été l'un des critères de choix du fournisseur : catalogue de produits écologique, distances parcourues pour les livraisons, politique interne de l’entreprise (copie des attestations ou labels).

Depuis le 1er mars 2009, utilisation ou test de :

  • produits sans solvants (colle, en particulier) ou provenant de forêts gérées durablement,
  • encres à base d'alcool,
  • cartouches d'imprimante rechargeables,
  • papier à blancheur réduite, ce qui signifie moins de chlore,
  • articles en plastique recyclé (stylos, etc.),
  • marqueurs rechargeables.

Projet : utilisation de papier entièrement recyclé, si le budget le permet. Un bilan sera établi après la première année d'achat de produits écologiques.

Produits d'entretien et d'hygiène

Depuis le 1er janvier 2009, utilisation ou test de :

  • produits ECOLABEL (label européen),
  • limitation de produits nocifs, biodégradabilité accrue,
  • papier et ouate régénérés (ce qui est plus écologique que le recyclage),
  • produit concentré : moins de produit utilisé signifie moins de rejet,
  • réduction des emballages,
  • formation théorique et pratique des agents d'entretien sur l'utilisation des produits écologiques.

Projet : respect par les élèves, comme par les adultes, de la propreté de l'établissement (mise en place de poubelles, de cendriers devant le lycée, pédagogie et communication).